Article en cours de conception

 

Philippe FABRE-FALRET

 Président de l'Association

 Créateur de l'Association de l'Église Saint-Pierre de Marcilhac, Philippe Fabre-Falret est aussi le descendant du Dr Jean-Pierre Falret, professeur révolutionnaire du monde des malades psychiatriques. Dirigeant de l'Oeuvre Falret à Paris, centre où des professionnels accompagnent des personnes souffrant de troubles psychiques, Philippe Fabre-Falret oeuvre pour le caritatif et le social. Auparavant armateur à Marseille, il est maintenant retraité, père de 4 enfants et partageant sa vie entre la capitale et son berceau, Marcilhac-sur-Célé. Amoureux de ce petit village lotois, il rêve de voir l'Abbaye retrouver sa splendeur d'antan en lui redonnant vie, culture, prières et animations.

 

 

 

 

Patrick de BRAQUILANGE

 Trésorier

 Né en 1950 à Marseille, Patrick a une formation de gestion d'entreprise. Ancien banquier et responsable en ressources humaines, il a voyagé pour sa carrière entre Luxembourg, États-Unis et France. Son père Guy est le 6ème propritaire du Château de Cénevières dans la famille de BRAQUILANGES depuis 1793. Le château est ouvert à la visite et classé Monument Historique depuis 1957. La famille est impliquée dans le tourisme et la vie chrétienne dans le département lotois depuis toujours et se plaît à expliquer aux visiteurs l'histoire locale remontant au 8ème siècle. Compétent dans l'histoire en général, dans la gestion des fonds et la gestion patrimoniale, il est un atout majeur pour l'association.

 

 

 

 

Florence LÉON-BOTTARELLI

 Responsable Mécènes

 Bordelaise, née en 1961, fille d’architecte, D.E.A d’Histoire et Licence d’Histoire des Arts, 4 enfants. Résidente dans le Lot pendant des années, de nombreux séjours à l’étranger et actuellement une vie partagée entre le Lot et la Gironde. Membre de nombreuses associations caritatives ou axées sur la sauvegarde du Patrimoine, je suis déléguée-adjointe des Vieilles Maisons Françaises du Lot et Chargée de Mécénat pour l’AESM dans le but d’accueillir et de loger les jeunes bénévoles qui souhaitent faire revivre ce haut lieu historique, artistique et spirituel qu’est l’ancienne Abbaye de Marcilhac-sur-Célé en apportant leur aide et, à partir de là, donner un sens à leur vacances.