/!\ Les restaurations de l'Abbaye reprendront en septembre 2019

pour la deuxième partie /!\

 

Ce qui a déjà été fait :

  • En septembre 2018, l'entreprise Rénalo, spécialiste des cordes revient à l'Abbaye pour libérer de sa végétation le côté Est des ruines de l'Abbaye. Entreprise dépêchée par la municipalité de Marcilhac-sur-Célé.
  • En 2016, grâce à la médiatisation de l'Abbaye, les pouvoirs publics promettent entre 3 et 4 millions d'euros pour la restauration de l'édifice.

Une première tranche de restaurations s'est réalisée entre septembre 2017 et avril 2018. Le projet a été financé à hauteur de 5% par la commune de Marcilhac-sur-Célé, à hauteur de 5% par le Grand-Figeac, à hauteur de 20% par le département du Lot, à hauteur de 20% par la région Occitanie et à hauteur de 50% par la DRAC. Elle comprenait : 

- la réfection des vitraux du choeur (Atelier St Clair à Capdenac-Gare)

- l'imperméabilisation des murs intérieurs et extérieurs du choeur (Entreprise Luis Canteiro à Saint-Parthem)

- la mise en sécurité des peintures de la chapelle des Hébrards de Saint Sulpice (Atelier Malbrel Conservation à Capdenac)

- les peintures de l'ensemble des murs et colonnes du choeur (Atelier Malbrel Conservation à Capdenac)

Montant total de cette première restauration : 201 434€

 

 

    • En juin 2017, la municipalité de Marcilhac-sur-Célé prend la décision de sécuriser une partie des ruines de l'Abbaye. Pour cela, elle fait venir l'entreprise Rénalo, spécialisée dans les restaurations et entretiens nécessitant l'utilisation de cordes. Toute la partie Nord des ruines de l'Abbaye se verra donc libérée de sa végétation.